Newsroom ACTIA

Videoprotection

ACTIA innove dans la sécurité à bord des trains…

…aux côtés de SNCF et TER Auvergne-Rhône-Alpes. Le premier système de vidéo protection en temps réel à bord des trains a rendu des résultats concluants. Engagements tenus pour ACTIA Telecom, division télécommunication du groupe ACTIA, qui a testé avec succès son système dans une centaine de TER de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec SNCF.
Le système permet notamment de suivre le parcours d’un voyageur à bord, dans les gares et sur les quais en temps réel, sans interruption et sur un long trajet. Avec un impact évident pour la sécurité dans les transports, la Région Auvergne-Rhône-Alpes poursuit le déploiement de la solution ACTIA sur l’ensemble de son réseau, avec pour objectif d’équiper la totalité du parc TER de la Région.

« ACTIA a été retenue pour la qualité de sa réponse à la fois technique et économique dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres. Une fois cette étape franchie, la solution de vidéo protection connectée a été développée en collaboration avec l’Ingénierie du Matériel, d’e-SNCF Solutions et les équipes SI de la Direction Industrielle et de TER. Avec un financement intégralement assuré par la Région AURA »
Précise Julien BARATIER, Chef de Projet Train Digital à la SNCF.

La vidéo protection connectée : un enjeu de sécurité du transport ferroviaire

ACTIA s’engage pour une mobilité plus sûre durable et connectée. Le groupe, qui équipe en vidéo surveillance plus de 9 000 véhicules de transports de passagers dans le monde, expérimente aujourd’hui une nouvelle technologie de vidéo protection connectée au sol en temps réel dans le domaine ferroviaire.

Cette nouvelle solution développée par ACTIA Telecom et en partenariat étroit avec SNCF, permet aux postes de sécurité du réseau de suivre sur une longue distance les évènements dans le matériel roulant, via un logiciel de supervision; en temps réel et de façon ininterrompue, comme cela était déjà le cas en gare et sur les quais. Ce système de vidéo protection connectée représente un grand bond en avant pour la sécurité des passagers.

« Le marché de la vidéo-protection répond de manière générale au besoin croissant de sécurité à bord des trains. Grâce à la vidéo protection connectée, la surveillance peut être faite en temps réel et en analysant les enregistrements transmis via le réseau 4G. Ce système permet donc une réponse rapide aux demandes des forces de l’ordre ou de la justice. Il est également, pour les agents de la sûreté ferroviaire, un outil complémentaire aux dispositifs de vidéo-protection déjà présents dans les gares. »
Précise Jérôme CHAMPARE, Responsable Offres – Services de Vidéoprotection

Qu’est-ce que cela change ?

Auparavant, les caméras de vidéo-protection installées à bord des trains régionaux enregistraient un flux d’images, stockées et consultables uniquement par extraction manuelle des disques durs après signalement d’un fait de sûreté ou demande de réquisition du ministère de l’Intérieur. Désormais, le flux de ces caméras HD/FHD est analysé directement, en temps réel ou différés sans action nécessaire dans le train, par les agents du Centre Régional de Sécurité dans les Transports également financé par la Région AURA. Les vidéos-patrouilleurs peuvent piloter et coordonner en direct les agents de la Sûreté ferroviaire ou les forces de l’ordre pour une intervention immédiate sur le terrain.

De belles perspectives de déploiement à l’échelle nationale


Une centaine de TER (Train Express Régional) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes est équipée aujourd’hui de ce système, notamment sur la ligne TER Lyon-Saint-Etienne qui est l’une des lignes de la région la plus fréquentée.

L’inauguration et la première expérimentation ont eu lieu sur la ligne Saint-Etienne Lyon.

Ayant séduit par la qualité des images et la fiabilité du produit, le système ne tardera pas à être adopté par d’autres Régions (PACA, Hauts-de-France, Grand EST…) tant le bénéfice sécurité est important. En effet, les équipements standardisés et interopérables du système ACTIA lui permettent de s’adapter au protocole de communication des équipements en circulation sur le réseau ferroviaire national.

Le succès de ce déploiement grandeur nature permet donc à ACTIA Telecom d’adresser des marchés à plus hauts volumes, et sur différents types de matériels roulants comme les TER NG. Un marché potentiel de 1 000 trains à équiper !

Ajoutons que les équipements embarqués et solutions logicielles sol qui composent le système sont développés et fabriqués en Occitanie, sur les sites de production d’ACTIA Telecom à Millau et à Montpellier.

« Le projet Train Digital qui porte désormais le nom de SDOT (Service Digital On Train) est un ensemble de services embarqués connectés développés par l’Ingénierie du Matériel SNCF afin de répondre aux besoins des activités SNCF Voyageurs. Dans le cadre du projet vidéo-protection pour l’activité TER, le système ACTIA est connecté au réseau embarqué SDOT et profite ainsi de l’interfaçage au train et de la communication bord/sol du système SDOT Network.» Explique Julien BARATIER, Chef de Projet Train Digital à la SNCF.

En parallèle et pour aider les opérateurs dans l’exploitation des données vidéos croissantes que le système pourra générer une fois généralisé, ACTIA Telecom développe des solutions de traitements d’image, d’aide à leur interprétation et à leur analyse. Ces solutions s’appuient sur des technologies, de « deep learning » et d’intelligence artificielle pour des systèmes automatisés indispensables à l’exploitation des images et à la prise de décision.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE Visiter le site web Railway
Partager sur

À lire aussi

ACTIA’S FACTORY 5.0
07.12.2021

Les 5 chemins vers l’Usine 5.0 d’ACTIA

30.11.2021

L’engagement Multi-Diag 360 : couvrir 100 % des véhicules neufs…

Micromobility
16.11.2021

ACTIA investit dans la micromobilité