Newsroom ACTIA

Supply chain Actia

ACTIA place la relation fournisseur au cœur de sa stratégie d’approvisionnement électronique

ACTIA, en tant qu’acteur mondial de l’industrie électronique automobile, a construit une solide expérience dans la gestion de sa chaine d’approvisionnement. Aussi, dans un contexte mondial fortement perturbé, la relation que le groupe a mise en place avec ses fournisseurs contribue à renforcer sa capacité à servir ses clients.
Vincent TURMEL, directeur des achats d’ACTIA, explique au travers de l’image « d’entreprise étendue », la stratégie d’approvisionnement du groupe.

Que diriez-vous du contexte mondial de l’approvisionnement des composants électroniques ?

Vincent Turmel
Vincent TURMEL

Vincent TURMEL :
L’industrie électronique est confrontée à de nombreuses perturbations : géopolitiques, climatiques, sanitaires, auxquels s’ajoutent les risques liés à la mondialisation.
Si acheter auprès de fournisseurs, basés aux quatre coins du monde, peut permettre de réduire les coûts d’achat et donc de production, cela augmente également les risques :

  • – retard de production,
  • – baisse de qualité ponctuelle,
  • – problème lors du transport
  • – ou plus conséquent comme une catastrophe naturelle ou un coup d’État.

    Malheureusement, nous pouvons nous attendre à ce que tous ces phénomènes se multiplient dans les années à venir. C’est pour faire face à ces perturbations qu’ACTIA développe la résilience de sa chaine d’approvisionnement.

Qu’est-ce qu’une chaine d’approvisionnement résiliente ?

Vincent TURMEL :
Une supply chain* est résiliente lorsqu’elle est capable de surmonter efficacement les multiples perturbations pouvant avoir lieu, de sorte que les sites de production ACTIA puissent continuer à produire malgré les incidents éventuels.
Pour ce faire, les chaines logistiques résilientes doivent intégrer des prérequis pour ne pas répéter certaines erreurs du passé.
À titre d’exemple, pour maitriser les risques, il est devenu primordial de connaitre l’intégralité des maillons de la chaine logistique sur des familles d’Achats stratégiques comme les semi-conducteurs.

La supply chain doit donc s’appuyer sur une stratégie d’approvisionnement pertinente, où il est primordial que l’ensemble des données soit partagé entre leurs différents intervenants de la chaine.

Quelle est la stratégie Achats d’ACTIA ?

Vincent TURMEL :
La stratégie d’achat d’ACTIA s’appuie sur son intelligence du marché ainsi que sur la constitution d’un panel fournisseur avec lequel ACTIA développe un partenariat étroit et durable. La gestion des risques et la relation fournisseur sont donc au cœur de la sécurisation de la chaine d’approvisionnement d’ACTIA.

Qu’est-ce que la crise a changé dans la relation avec les fournisseurs ?

Vincent TURMEL :
Nous impliquons nos fournisseurs très en amont des projets : dès la phase d’innovation et de consultation d’un appel d’offres. Cela permet à nos fournisseurs de comprendre quels seront nos besoins émergents. De leur côté, ils nous fournissent la feuille de route d’innovation de leurs composants. Cela permet d’intégrer les innovations à nos designs de façon précoce. En ce sens, l’écosystème fournisseur est une entreprise étendue. Les fournisseurs sont les partenaires stratégiques de notre innovation, de la qualité de nos produits, et de notre compétitivité. La crise des composants a bien évidemment accentué cette tendance.

Sur quoi repose l’intelligence marché d’ACTIA ?


Vincent TURMEL :

Depuis plus de 15 ans, ACTIA a mis en place une organisation dédiée d’au moins 20 personnes pour assurer une veille permanente du marché électronique : l’Observatoire des Composants. Ce dernier fournit des informations précises sur le marché des composants électroniques afin de prendre les meilleures décisions de sourcing ; mais également pour surveiller et piloter l’obsolescence des produits.
Je dois souligner qu’ACTIA est un des rares EMS à intégrer cette expérience et à proposer ce service à ses clients.

Cette organisation utilise les bases d’information composants qu’elle complète et consolide, afin que, en phase de développement, les ingénieurs aient une vision précise de l’état de tous les articles de leur nomenclature, pour identifier et lever les risques.

En production série, nos experts surveillent l’état de chaque composant pour détecter et traiter l’apparition de nouveaux risques : tels que l’obsolescence.

Enfin cette organisation participe au processus de création de nouveaux articles en particulier pour assurer le multisourcing**, indispensable à notre stratégie de chaine d’approvisionnement résiliente.

Quels outils utilise l’Observatoire des Composants d’ACTIA ?

Vincent TURMEL :
Nous sommes abonnés à différentes bases de données comme IHS qui viennent nourrir notre solution digitale :  iPersyst. Développée spécifiquement pour la gestion de l’obsolescence des composants, elle nous permet de gérer aujourd’hui plus de de 150 000 composants et plus de 12 000 nomenclatures. Pour réagir vite, il est impératif de disposer d’un maximum d’informations fiables en temps réel sur un très grand nombre de références. C’est la raison pour laquelle la digitalisation est primordiale pour assurer la résilience de la supply chain.

Comment ACTIA identifie-t-elle les risques d’approvisionnement de composants électroniques ?

Vincent TURMEL :
La phase clé dans la mise en place d’une chaine d’approvisionnement résiliente se déroule lors du développement du produit. C’est en effet lors de cette étape que les actions d’atténuation des risques sont les plus efficaces. C’est la raison pour laquelle, ACTIA dispose d’une équipe achats dédiée qui fait partie intégrante de l’équipe de développement produit.

Cette équipe a pour mission de mener l’analyse des risques durant toute la durée de développement du produit ; en s’appuyant sur les données collectées par l’Observatoire des composants. L’analyse des risques est exhaustive et porte sur toutes les références de la nomenclature.

Nos partenaires fournisseurs contribuent à nous fournir les informations utiles à cette analyse. C’est pourquoi nous sommes très attachés à la notion de transparence dans le choix de nos partenaires.

Qu’est-ce que la crise a apporté à cette analyse des risques ?

ACTIA effectue une analyse approfondie de sa chaine d’approvisionnement et de ses fournisseurs, afin de sécuriser ses approvisionnements futurs.
Des informations supplémentaires sont notamment demandées aux fournisseurs de semi-conducteurs.
Nous évaluons :
– leurs capacités de production par rapport à la demande globale ;
– les lieux de fabrication front-end et back-end ;
– leur dépendance à la sous-traitance ;
– leur stratégie multi-FAB, etc.

ACTIA a enrichi sa base de données d’un nouveau critère de procurability***, selon ces critères un composant sera plus ou moins « approvisionnable ».

Quels sont les avantages du multisourcing ?

Vincent TURMEL :
L’approvisionnement multiple
est une mesure clé d’atténuation des risques et de sécuriser la chaine d’approvisionnement.
Le multisource est donc la règle chez ACTIA. Le monosource est un risque et ne s’applique qu’à des composants très spécifiques (CPU, PCB, CI de puissance…). Réalisé lors de l’émission d’une nouvelle référence, il permet non seulement de gérer les fins de vie des composants, de réduire les risques de reconception, mais aussi de pallier les problèmes de qualité des fournisseurs. Bien sûr le multisourcing est également un allié de la compétitivité, pour cela la crise n’a rien changé.

Pour conclure

La crise des approvisionnements a bouleversé le triptyque dogmatique de la fonction achat : Qualité, Coût, Délai qui reposait sur un fragile équilibre. Le délai est passé maître de cette nouvelle équation au détriment bien souvent des coûts. Les relations avec nos clients, nos partenaires et fournisseurs ont aussi évolué. Les rapports de force s’équilibrent et le fournisseur devient un partenaire sur lequel repose notre faculté à produire et à livrer nos clients. La relation fournisseur entre dans une nouvelle ère, elle est un des maillons essentiels de la compétitivité et la pérennité de l’entreprise.

Vincent TURMEL.
Visiter le site web EMS

* Chaine d’approvisionnement
** Multisource
*** Capacité à être approvisionné

À lire aussi

logo actia blanc
logo actia blanc