Newsroom ACTIA

Station mobile de contrôle technique

Pourquoi les stations mobiles de contrôle technique sont-elles une alternative aux centres fixes ?


Aujourd’hui, plus de 200 stations de contrôle technique mobiles ACTIA circulent dans le monde. La demande est à la hausse. C’est peut-être parce que la gamme de stations mobiles d’ACTIA est la plus complète du marché. Cinq modèles standards la composent. Chacune est adaptée aux contraintes locales : de densité de véhicules à contrôler ou de conditions climatiques. Cette offre conséquente est le reflet de l’expertise ACTIA en matière d’équipements de contrôle technique ; puisque les stations mobiles intègrent les mêmes équipements que les stations fixes, et sont de qualité égale à ces dernières.
Alors, qu’est-ce qui guide les opérateurs dans leur choix de stations mobiles ?

Pallier les problématiques de rentabilité

Dans les zones à faible densité de population, il peut s’avérer plus rentable de sillonner la zone avec une ou plusieurs stations mobiles de contrôle technique, que d’installer un centre fixe. Construire une station fixe dans des zones faiblement peuplées peut s’avérer peu rentable pour un exploitant. La création d’un centre de contrôle technique coûte selon le pays environ 1 million d’euros. La fréquence imposée des contrôles ne suffirait pas à générer un volume permettant de rentabiliser les frais d’installation d’un centre fixe. La solution de centre mobile vient en réponse à ces configurations : en amenant le matériel et la ressource humaine là où l’on en a le plus besoin.

À l’inverse dans certaines zones à forte densité de population, aux coûts des terrains et à leur rareté, viennent s’ajouter les charges foncières qui alourdissent la rentabilité d’un centre fixe. À cela s’additionnent, les frais de construction, les délais de livraison, les coûts cachés, le suivi de chantier, etc. Face à ces obstacles qui se transforment, dans certaines localités, en véritable casse-tête, les opérateurs de contrôle technique se tournent vers les solutions mobiles. Puisque ces dernières leur sont proposées « clés en main ». Ils s’affranchissent ainsi des contraintes financières, administratives et humaines.

Couvrir l’ensemble de territoire et n’exclure aucun automobiliste

Investir les lieux de passage stratégiques


La station mobile est un moyen d’aller vers les clients qui voient parfois cette obligation comme une corvée à laquelle ils doivent s’acquitter. Certains opérateurs n’hésitent pas à mettre en place des campagnes de contrôle en se plaçant à des endroits très fréquentés : sur un parking de supermarché par exemple. Cette stratégie s’avère payante pour toucher une population récalcitrante et pour laquelle le contrôle des véhicules n’est pas encore admis comme une nécessité à laquelle on ne peut déroger.
N’est-il pas tentant de laisser sa voiture au contrôle pendant que l’on fait ses courses par exemple ? Proposer ce service au plus près de la population représente un atout incitatif.

Il en va de même pour les parcs professionnels : de camions ou de bus. La station mobile qui se déplace directement aux entrepôts de l’entreprise fait gagner un temps précieux à l’exploitant. Ce dernier n’a pas besoin d’immobiliser ses véhicules pendant plusieurs heures au centre de contrôle technique. Aussitôt le contrôle effectué sur la station mobile, le véhicule opérationnel peut continuer son activité. C’est un atout en faveur de la rentabilité des flottes.

La station version remorque

Couvrir la totalité du territoire


Dans les pays à grande superficie, il n’est pas rare de voir des stations mobiles de contrôle technique sillonner le pays pour aller au plus près du client : particuliers ou flottes d’entreprises. De même, les populations insulaires n’échappent pas à la règle et doivent également effectuer le contrôle de leur véhicule. Les stations mobiles ACTIA embarquées sur des ferries sillonnent certains archipels de Méditerranée ou d’Asie, pour effectuer les campagnes de contrôle des îliens.

Ainsi, dans tous les pays, le contrôle technique concerne l’ensemble du parc automobile national. Personne ne peut y déroger. C’est la raison pour laquelle il est important que les automobilistes les plus isolés aient également accès à ce service. Le maillage important du territoire contribue à généraliser le contrôle technique. En ce sens, les stations mobiles participent à l’effort des gouvernements à améliorer la sécurité routière de tout un territoire.

Pour exemple, le contrôle technique des organes principaux, dont les freins, d’un camion ou d’un bus, peut éviter un accident de la route mettant en danger non seulement le chauffeur et les passagers, mais également les autres usagers de la route.

Proposer une qualité et une fiabilité égales aux centres fixes


Les stations mobiles de contrôle technique offrent la même qualité de service que les centres fixes.

Les stations ACTIA intègrent les mêmes équipements que ceux des centres à demeure :  

  • – Ripage ;
  • – Suspension ;
  • – Pollution ;
  • – Règles-phares ;
  • – Freinage ;
  • – Plaques à jeux ;
  • – Bureau.

Les stations mobiles répondent à un besoin de se rapprocher des usagers, d’accélérer le processus de la visite, sans concession d’efficacité et de fiabilité sur le traitement informatisé. Les équipements disposent de toutes les fonctionnalités des stations permanentes. Elles satisfont aux exigences des standards internationaux en matière de contrôle de l’état mécanique des automobiles.

Bénéficier de tout le savoir-faire ACTIA sur quelques m2

Un déploiement facile 


Grâce aux commandes hydrauliques, le dispositif se déploie en 10-15 min et ne nécessite qu’un seul opérateur aux commandes. En se dépliant, le dispositif offre : un banc de ripage, un banc de contrôle de freinage, un règle-phare, etc. Alimentée par un groupe électrogène, l’autonomie totale garantit une permanence de l’exécution. Une connexion informatique permet d’imprimer sur place les rapports de visite technique, les vignettes, à un rythme de 30 à 50 véhicules par jour. 

Contrôle tous les types de véhicules


Selon le modèle, les stations mobiles ACTIA sont à même de prendre en charge tous types de véhicules :
– Véhicules légers ;
– Poids lourds ;
– Deux roues, tricycles, quads ;
– Véhicules hors normes : miniers ou de transports d’hydrocarbures…
En effet, l’expertise ACTIA en banc de contrôle technique lui donne la possibilité d’intégrer, en configuration mobile, des bancs XXL !

Conforme aux standards internationaux


Les stations mobiles, tout comme pour les centres fixes, sont soumises aux réglementations en vigueur dans leur pays. Elles nécessitent des évolutions normatives régulières. Ce contexte réglementaire, en constante évolution, influe sur le paramétrage et la vérification des équipements. ACTIA assure aussi la mise à jour logicielle de ses équipements mobiles, dans le cadre de ses contrats internationaux. Pour garantir les maintenances contractuelles des équipements, ACTIA s’appuie sur son réseau de distribution présent mondialement.

Composer son parc selon ses propres besoins

Une gamme complète


La gamme de stations mobiles de contrôle technique ACTIA compte cinq modèles à son catalogue :

  • La station remorque : elle est facilement tractable par un véhicule de type utilitaire. Elle permet de faire le contrôle des véhicules légers ou des motos, tricycles ou quads ;
  • La version Container : elle est adaptée dans le cadre d’une immobilisation plus longue, et elle est également transportable par n’importe quel type de véhicules plateau pouvant recevoir un conteneur.
  • Le modèle Transversale : de par sa conception et son équipement complet, cette station est opérationnelle pour le contrôle des véhicules en un temps record. Elle est également entièrement autonome.
  • Le modèle Latérale : elle est spécialement développée pour le contrôle bord de route des véhicules légers et poids lourds.
  • Et la station Ampli-roll : une unité mobile et compacte, permettant le contrôle même dans les lieux d’accès difficiles. Elle peut être utilisée pour le contrôle des poids lourds, mais également des véhicules légers et motos.

Une gamme modulable


Les stations mobiles ACTIA sont également entièrement personnalisables. ACTIA est capable de répondre à des contraintes particulières, à partir de l’étude des spécifications. Par exemple, on peut imaginer dans un pays tropical qui fait face à de fortes précipitations à la saison des moussons, des traitements spécifiques antidérapants adaptés aux rampes d’accès de la zone de contrôle. A contrario, pour les stations évoluant sous des climats plus arides, ACTIA propose une solution d’évacuation de la poussière : très utile après une tempête de sable.

Autonomie et suréquipements


Selon les modèles, la zone de contrôle est protégée ou pas par un toit. Certains modèles intègrent également un espace bureau ainsi qu’une cellule de vie : pour un contrôle technique nomade. Cette dernière comprend : un espace couchage, une cuisine et une salle de bain à l’image d’un camping-car. Le choix se fera en fonction des conditions climatiques et également en fonction du prix bien sûr.

Nous l’avons dit, ACTIA est le seul équipementier à proposer une gamme aussi large de stations de contrôle technique mobiles. L’équipementier guide les opérateurs dans leur choix des équipements ou des personnalisations, mais également dans la prise en main des matériels. Ainsi, ACTIA assure cet accompagnement d’installation et de mise en service, partout dans le monde. ACTIA propose également la formation des contrôleurs du centre sur l’ensemble des matériels sur site ou au sein de l’école de formation ACTIA. Un service support de proximité est assuré par des structures à taille humaine déployées au plus près des clients, soit dans 140 pays.

Partager sur

À lire aussi

SAFeasy
20.09.2021

Le système de sécurité bord de voie d’ACTIA homologué par la SNCF

Boitier de télématique
01.09.2021

iCAN2 confirme son succès auprès des loueurs et télématiciens

Plan de relance automobile gouvernemental
26.07.2021

France Relance | ACTIA lauréat du projet EFIBA