Newsroom ACTIA

Diagnostics for off-highway

[PARLONS TECHNO] – Les lois naturelles du diagnostic électronique « Off-Highway* »

A l’image du monde automobile, l’intégration croissante de l’électronique embarquée dans les engins spéciaux métamorphose les exigences du secteur, et notamment en matière de diagnostic et de maintenance des véhicules. ACTIA compte parmi ses clients les grandes marques d’engins de chantier et agricoles. Le groupe a développé une véritable expertise en diagnostic et maintenance prédictive et à distance propre aux engins.

Davide LOY, directeur général d’ACTIA Italia depuis vingt ans, clarifie les enjeux du diagnostic de ces engins si spéciaux.

Quels sont les enjeux du diagnostic sur les engins spéciaux ?

De façon très directe, l’enjeu principal est de préserver le meilleur taux de service des engins. Les engins hors route sont des outils de travail très coûteux pour l’exploitant. Ils représentent des investissements très importants pour les entreprises des marchés de la construction et agricoles. C’est pourquoi, dans ces secteurs peut-être plus que pour tout autre, l’immobilisation des machines peut avoir de fortes conséquences sur la rentabilité de l’entreprise.

« Les constructeurs ont bien conscience des attentes de leurs clients. Aussi, les activités liées à la machine hors route sont en mutation. Aujourd’hui, les constructeurs d’engins développent leur modèle économique davantage sur la maintenance de la machine que sur la vente elle-même. » Explique Davide LOY.

Les constructeurs d’engins spéciaux concentrent leurs efforts d’innovation sur les capacités des engins à communiquer avec leur environnement. La liaison des machines doivent être directes et continues avec non seulement son environnement, pour des raisons de sécurité principalement, mais aussi avec les constructeurs.

Au cours des dernières années, les constructeurs abordent le diagnostic à partir d’études de cas ou « Use Case ». C’est à dire que les ajustements de développement se font à partir de cas concrets de pannes remontées du terrain par le système lui-même. Ces cas de pannes une fois modélisées permettent l’automatisation des processus de réparation.

Ce nouveau modèle économique influe-t-il aussi sur le diagnostic après-vente ?

Bien sûr, les solutions de diagnostic après-vente doivent également contribuer à préserver le taux de service des véhicules. En cas de panne les véhicules doivent rester le moins longtemps immobilisés. Et la tâche se complique quand l’engin n’est pas en capacité à se déplacer en atelier.
Cela signifie que les solutions de diagnostic après-vente doivent impérativement être efficaces, faciles d’utilisation, mobiles et les plus complètes possibles.

Par exemple les solutions de diagnostic doivent intégrer la technologie FOTA ou  « Firmware Over-The-Air » que l’on peut traduire littéralement par « firmware par liaison radio ».

Cette technologie permet de télécharger en arrière-plan les mises à jour logicielles des calculateurs électroniques (ECU) embarqués. Elle ne requière aucune démarche spécifique de l’utilisateur, exception faite d’une demande d’autorisation d’installation ou d’un redémarrage de l’appareil en question. 

« Les processus et les outils de diagnostic doivent être les plus automatisés que possible. Ils nécessitent aucune compétence spécifique de la part du technicien. Ils intègrent également la surveillance continue des données de la machine. Le but est d’anticiper au maximum la casse ou la panne. » Indique Davide LOY.

Quelle est la compétence d’ACTIA en la matière ?

ACTIA Italia possède une compétence historique en diagnostic des engins spéciaux et plus particulièrement agricoles. Notre filiale du groupe ACTIA a été créé en 2000. Elle a démarré ses activités spécifiques sur le marché des engins spéciaux en fournissant des solutions de diagnostic chez le principal fabricant de machines, issue d’un grand groupe automobile italien, il y a plus de 10 ans.

Depuis, ACTIA a développé des relations plus étroites avec les constructeurs, pour bâtir un réel partenariat basé sur l’innovation et la performance des engins. C’est grâce à cette confiance mutuelle que les technologies de diagnostic en profondeur, à distance, le FOTA ou la surveillance continue des machines ont vu le jour.

« Les équipes techniques et commerciales sont impliquées de la même façon sur les projets, en 10 ans elles n’ont pas cessé de croître. Nous avons la chance d’avoir à ACTIA des ingénieurs très spécialisés qui ont l’historique des technologies. » Souligne Davide LOY

Donc l’une des missions d’ACTIA Italia est de développer les solutions dédiées au marché des engins agricoles. Notre entité en a développé des compétences très spécifiques car ce marché est très différents par multiples aspects au marché automotive général.

Par quels aspects ?

Les spécificités se concentrent par exemple sur :

  • – la prise de diagnostic ;
  • – le protocole de communication pour le diagnostic ;
  • – le moniteur de données de la machine ;
  • – les routines d’étalonnage ;
  • – le flashage des calculateurs.

Dans le monde des véhicules hors route, ces fonctionnalités sont gérées de façon très différente. C’est à dire qu’elles ne répondent pas aux mêmes exigences que celles de l’automobile par exemple.

Toutefois, il est intéressant de noter que les synergies avec les équipes d’ACTIA : de diagnostic automobile, de télématique et l’équipe EOB permettent d’intégrer rapidement de nouvelles technologies provenant de différents domaines. Certaines fonctions de diagnostic, comme les défauts et surveillance des paramètres, ont été intégrées dans la solution télématique ACTIAFleet Agriculture bien connue pour être une première assistance à distance du marché. D’autres développements communs se profilent afin de rendre la gestion de l’entretien des véhicules toujours plus efficace.

Quelle est la contribution du groupe ACTIA dans ce savoir-faire si spécifique ?

ACTIA est un architecte. Son savoir-faire réside dans sa capacité à adapter des systèmes et des architectures complexes à l’environnement difficile du « Off-Highway* ». La synergie de ses compétences en architecture véhicule, en diagnostic et en télématique apporte beaucoup d’efficacité dans le monde des engins spéciaux.
Elle permet notamment :

  • – la convergence des données de diagnostic et de télématique, pour une traçabilité complète du véhicule ;
  • – le diagnostic à distance via le portail télématique, pour la vue d’ensemble des défauts du véhicule ;
  • – le diagnostic approfondi des machines à distance et maintenance prédictive.

« Le développement des technologies automobiles dans le groupe nous permet de transférer rapidement les innovations d’un secteur à l’autre. Grâce à cette transversalité des savoir-faire, ACTIA propose aux constructeurs d’engins spéciaux une solution de diagnostic flexible, capable de diagnostiquer des machines aux fonctionnalités très diverses. Cette solution peut être compatible ou non avec la norme internationale de diagnostic. » Ajoute Davide LOY

De plus, la sécurité et la sûreté fonctionnelle ont été au centre de cette analyse. Je ne parle pas seulement de la cyber sécurité, mais aussi des autorisations du propriétaire de la machine et les conditions de sécurité pour effectuer les activités de réparation.

Pour conclure

L’évolution continue des engins spéciaux intégrant de nouvelles fonctionnalités telles que la sécurité, les essieux, l’Isobus , la gestion des outils,…définit de nouvelles fonctionnalités sur l’outil de diagnostic. Les nouvelles technologies de communication des données liées à la mobilité : la 5G, le BLE (Bluetooth Low Energy) augmentent la capacité de calcul des serveurs. Ces technologies nécessitent une recherche continue pour mettre en évidence de nouveaux cas d’utilisation du diagnostic et assurer ainsi leur maintenance.

Enfin, sur la base des technologies émergentes de l’IA, le prochain défi consistera à prédire tout dysfonctionnement du véhicule et d’accroître ses interactions avec son environnement.

* Engins spéciaux

Partager sur

À lire aussi

SAFeasy
20.09.2021

Le système de sécurité bord de voie d’ACTIA homologué par la SNCF

Boitier de télématique
01.09.2021

iCAN2 confirme son succès auprès des loueurs et télématiciens

Plan de relance automobile gouvernemental
26.07.2021

France Relance | ACTIA lauréat du projet EFIBA