Newsroom ACTIA

Virtual fair AGIR

ACTIA invite ses clients et prospects à vivre une expérience numérique

Sur fond de crise COVID19, les salons professionnels se réinventent grâce au virtuel.
Du 5 au 9 octobre, ACTIA participe au premier salon virtuel des mobilités : les journées AGIR.
L’occasion de conserver le lien avec ses clients du transport public, de vivre avec eux une nouvelle expérience numérique et de mettre à profit ces foires virtuelles qui tendent à se généraliser.

Inscrivez-vous gratuitement en ligne et retrouvez ACTIA au hall 6 des Mobilités Digitales : https://www.journees-agir-virtuelles.fr/inscription_110.html

ACTIA y présentera notamment sa nouvelle solution MyACTIAFLEET New-E, l’outil de gestion d’exploitation et de maintenance pour les flottes de véhicules « nouvelle énergies ».

Conserver l’écoute et maintenir le lien avec ses clients

Rendez-vous privilégié de la force commerciale, les salons constituent l’une des actions de communication les plus plébiscitées par les commerciaux comme par les clients. Mais comment maintenir le lien avec les clients malgré le report des foires et expositions ? 

L’objectif d’ACTIA au salon virtuel AGIR est d’échanger et de nouer de nouveaux contacts. Les participants peuvent ainsi discuter des tendances et des défis actuels sur le marché des mobilités et du transport public.

Les clients utilisent déjà les canaux numériques de manière intense. Ils s’en servent de plus en plus pour trouver des informations des sociétés ou sourcer des savoir-faire. Pour cette raison, il est fort à parier que ces évolutions concerneront également les salons et expositions de façon pérenne. De plus, la rencontre virtuelle est particulièrement adaptée aux salons professionnels lorsque le visiteur est à la recherche d’informations ou de conseils.

Maintenir une communication proche de ses clients et cultiver la relation en proposant des supports numériques variés et engageants, voilà les opportunités qu’ACTIA souhaite saisir avec cette première participation à un salon virtuel. Les salons virtuels contribuent à renforcer la présence digitale d’ACTIA et témoigne ainsi de la digitalisation croissante de la marque.

Vivre une nouvelle expérience numérique

À quoi ressemble un salon virtuel ? L’idée est de plonger le visiteur dans un environnement numérique reproduisant l’univers habituel d’un salon. Hall d’accueil, halls thématiques, stands, conférences, …On y retrouve tous les espaces classiques du salon. L’environnement est ludique : l’exposant peut même choisir l’avatar qui viendra apporter une dimension humaine sur son stand virtuel.

Des vues 3D servent d’habillage. Le contenu intégré, notamment sur les stands, est très varié.

Sur le stand ACTIA on retrouvera notamment : des vidéos, des plaquettes commerciales téléchargeables et l’univers numérique de la marque à portée de clic.

Une page web mise en place pour l’évènement propose notamment aux visiteurs l’accès à plusieurs média en ligne d’ACTIA : le site public-transport.actia.com, la page ACTIA group LinkedIn et la Newsroom ACTIA, fraîchement mise en ligne. Tous ces média sont autant d’informations à consulter.

Côté interactions, ici point de café ou de petits gâteaux à déguster. Le Chat et les conférences en ligne permettent les échanges entre visiteurs, exposants et intervenants. A AGIR, l’équipe ACTIA se mobilise sur le Chat de 9 h à 18 h durant toute la durée du salon.

Une opportunité écologique et économique

Outre l’aspect purement commercial, un point positif des salons virtuels se profile : leur impact écologique réduit. Cela fait d’autant plus sens lorsque l’on œuvre comme ACTIA pour la transition énergétique des flottes.
Les salons virtuels offrent une belle opportunité aux parties prenantes : organisateurs, exposants et visiteurs de diminuer leur empreinte carbone.

La formule virtuelle est aussi un facteur de gain de ressources. Elle ne demande pas de déplacement, que ce soit pour l’exposant ou le visiteur. Le nombre de collaborateurs mobilisés durant le salon est également beaucoup moins important que pour un salon classique.
Cependant, ACTIA ne considère pas que le salon virtuel puisse remplacer les rencontres classiques. Cela reste un outil facilitateur d’échanges sans pour autant remplacer les vraies rencontres.

La crise du Covid19 transforme le monde de l’évènementiel. Face aux interdictions de rassemblement, de nombreux événements ont été reportés. De plus, le comportement des visiteurs change. Selon certains spécialistes, les formats de salons s’appuyant sur de gigantesques infrastructures ne sont tout simplement plus dans l’air du temps.

Mais pouvons-nous imaginer que beaucoup de salons qui ont été annulés cette année ne se tiendront plus jamais sous leur forme habituelle ?

Alors en attendant de pouvoir se resserrer la main à nouveau, rendez-vous à AGIR du 5 au 9 octobre …à vos écrans !

Partager sur

À lire aussi

salon, agritechnica, tradefair
10.11.2019

Dossier de presse : AGRITECHNICA 2019

salon, busworld, tradefair
18.10.2019

Dossier de presse : BUSWORLD 2019

salon, equipauto, tradefair
15.10.2019

Dossier de presse : EQUIP AUTO 2019